Le Congo et l’Algérie signent une quinzaine d’accords

Le Congo et l’Algérie ont signé une quinzaine d’accords lors de la visite officielle du président congolais Denis Sassou N’Guesso à Alger, dédiée à la situation en Libye et à la relance de la coopération économique, et qui s’est achevé ce jeudi 30 mars.

Les accords couvrent plusieurs domaines dont la marine marchande, la communication, la culture, le commerce, l’agriculture, l’enseignement supérieur, ou encore l’enseignement technique. Leur signature a eu lieu après une réunion de la Grande commission mixte algéro-congolaise qui a exhorté les hommes d’affaires des deux pays «à prendre en charge la relation entre les deux pays et à lui imprimer la cadence qui lui convient.»

Dans le cadre de ce volet économique de sa visite, Sassou a effectué des visites dans quelques entreprises exerçant dans différents secteurs.

Le chef de l’Etat congolais et son homologue algérien, Abdelaziz Bouteflika, ont largement évoqué la question de la crise en Libye, première raison du déplacement officiel de Sassou. Pour rappel, le président congolais est à la tête du Comité de haut niveau de l’Union africaine sur la Libye dont l’Algérie fait partie.

A la suite d’une réunion entre les deux responsables, Sassou a affirmé que l’Algérie jouait un «rôle important dans le règlement de la crise libyenne, comme elle le fait déjà dans d’autres crises de ce genre en Afrique.»

Les deux pays écartent l’option militaire et sont pour un règlement politique en Libye. Ils croient en la possibilité d’amener «les frères libyens» à se mettre ensemble autour d’une table pour discuter et trouver une solution à la crise qui secoue leur pays depuis 2011.

A propos de Alger© 2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.