Total signe deux accords pétroliers avec le Sénégal

Le groupe pétrolier français Total a annoncé mardi dans un communiqué, avoir signé deux accords avec le Sénégal, pour l’exploration et l’exploitation de concessions pétrolières au large du pays.

Le premier accord est «un contrat de recherche et de partage de production d’hydrocarbures» sur le bloc «Rufisque Offshore Profond», dont Total sera opérateur avec 90% des parts, les 10% restants étant détenus par la Société Nationale des Pétroles du Sénégal (Petrosen). Cette concession sous-marine porte sur une superficie de 10.357 km2.

Le second consiste en «un accord de coopération» entre Total, Petrosen et le Ministère sénégalais de l’Energie et du Développement des Energies Renouvelables. L’objectif est, selon le communiqué, de réaliser une étude de la zone en mer très profonde, en vue d’en déterminer le potentiel d’exploration et de devenir opérateur d’un bloc d’exploration.

Dans son document, le géant pétrolier se dit ravi «de pouvoir élargir sa présence dans le pays dans le secteur de l’Exploration-Production» et fier «de pouvoir apporter au Sénégal ce savoir-faire sur des zones prometteuses».

Lors d’une conférence de presse qui a suivi la signature des accords, Patrick Pouyanné, Président-directeur général de Total, qui avait été reçu auparavant par le chef de l’Etat Macky Sall, a fait savoir que ces opérations seront mises en œuvre immédiatement.

Signalons que la signature des deux accords entre Total et l’Etat sénégalais a coïncidé avec le limogeage du ministre sénégalais de l’Energie et du développement des énergies renouvelables, Thierno Alassane Sall. Le dirigeant de Total a tenu à noter qu’il n’existe aucun lien entre ce départ forcé du ministre et le contexte des accords paraphés.

Total est présent au Sénégal depuis 1947 dans le raffinage et la distribution de produits pétroliers. Il détient un réseau de 174 stations-service réparties sur tout le territoire national. De ce fait, il est un acteur économique majeur du pays.

A propos de Dakar© 2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.