Le gouvernement béninois opte pour une gestion déléguée de la SBEE

Les autorités du Bénin ont annoncé que la gestion de la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE) sera déléguée au privé, dans l’objectif «d’améliorer durablement les performances de l’entreprise» publique.

Eclairant la population sur cette décision prise par le Conseil des ministres en sa séance du 12 mai, le ministre d’Etat chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané, a expliqué, au cours d’une conférence de presse, que cette «gestion déléguée» au privé constitue une des réformes consenties par le gouvernement pour résoudre le problème de fourniture de l’énergie électrique aux usagers et faire du secteur un levier de développement.

Le ministre de l’énergie Jean-Claude Houssou, co-animateur du point de presse du 15 mai, a relevé certains critères du contrat. «La propriété des décisions d’investissement demeure du ressort de la partie publique et le risque opérationnel est entièrement supporté par l’autorité publique.

«Le contrat de gestion stipule un certain nombre d’améliorations et d’objectifs à atteindre, et la rémunération de l’opérateur est liée à la performance obtenue», a-t-il expliqué.

L’Etat béninois, convaincu qu’un dispositif performant de gestion de l’énergie électrique aura des retombées sur la croissance économique du pays, prévoit de recruter un cabinet conseil international qui aura la charge d’assister le gouvernement dans le déroulement de ce processus de mise en place de la gestion déléguée de la SBEE. Ce recrutement passera par un appel d’offre international.

Le privé «délégué» qui sera sélectionné prendra la responsabilité de la gestion de la société de la SBEE sans pour autant qu’elle cesse d’être publique, ont tenu à souligner les responsables politiques.

Les autorités entendent également accompagner ce processus de certaines mesures, afin d’assurer son succès, tel l’effacement des créances de l’Etat sur la SBEE qui s’élèvent à environ 25 milliards de F CFA.

L’objectif visé par le gouvernement, face à toutes ces initiatives «est d’assurer dans la durée une bonne gestion de la SBEE, et de lui donner les moyens d’assurer ses performances de façon pérenne au service de la clientèle, qui est la raison d’être de toute entreprise», a conclu Houssou.

A propos de © 2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.