La Gambie lance une enquête sur les biens de l’ex-président Jammeh

Le président gambien, Adama Barrow, a mis en place une Commission pour enquêter sur les biens et les propriétés de l’ancien dictateur, Yahya Jammeh, ainsi que sur ceux de sa famille et de ses associés, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.

La Cérémonie de prestation de serment pour les quatre membres de la Commission a eu lieu ce jeudi 13 juillet, sous la présidence du chef de l’Etat Barrow. Dans cette équipe figurent un avocat, un banquier et une comptable.

«Cette commission a pour mandat de se pencher sur la gestion de certaines entreprises publiques ainsi que sur les actifs et les transactions financières de l’ancien président Yahya Jammeh et de certains de ses associés a fait part le président, expliquant aussi que la mise sur pied d’une telle commission était conforme à la Constitution de Gambie de 1997.

L’ex-président Jammeh est soupçonné d’avoir vidé les caisses de l’Etat, avant son départ en exil pour la Guinée équatoriale. Il aurait détourné près de 44 millions d’euros (50 millions de dollars). En mai, le ministre de la Justice, Abubacarr Tambadou, avait annoncé le gel de ses biens.

La commission d’enquête a la charge de clarifier les biens qui auraient été acquis de façon illégale par Jammeh qui a dirigé la Gambie d’une main de fer pendant 22 ans. Un délai de trois mois lui est accordé pour présenter un rapport sur les résultats des investigations et ses recommandations.

«La commission d’enquête n’est pas une cour de justice, et n’a pas la compétence de mener un procès. Cependant, la loi nous donne la compétence de publier nos conclusions, et proposer des recommandations et des mesures», a précisé, pour sa part, le président de la Commission, Surahata Janneh, doyen de l’Ordre des avocats.

A propos de Banjul © 2017 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.