Sénégal : Aliko Dangote à la barre ce jeudi

L’homme le plus riche d’Afrique, Aliko Danote, devrait comparaître ce jeudi 9 novembre devant un tribunal de Dakar, au Sénégal, pour «escroquerie, faux et usage de faux et association de malfaiteurs».

Le patron de Dangote Group est accusé par la famille de feu Kader Mbacké, un de ses anciens associés sénégalais, de l’avoir privé des parts sociales (10%) qui était détenu par Mbacké dans la filiale de la société Dangote Industries Limited, au Sénégal, que tous les deux avaient créé en 2007.

Ces héritiers reprochent aussi à l’homme d’affaires nigérian d’avoir fait disparaître les parts de leur parent de tous les documents sociaux de la filiale. Ils réclament 20 milliards de francs CFA à Dangote. Soulignons que c’est au cours de l’inventaire des biens de feu Kader Mbacké en vue de leurs partages que ces actions sociales avaient été identifiées.

Sont aussi poursuivis dans cette affaire, Roger Gold Smith, ancien administrateur de la société Dangote Cement Sénégal et son remplaçant, Lucas Erik Haelterman, ainsi que l’entreprise elle-même en tant que personne morale.

L’homme d’affaire sénégalais Kader Mbacké est décédé en septembre 2010. Depuis, la société Dangote Industries Limited est devenu Dangote Industries Cement. Selon la presse locale, le multimilliardaire Dangote aurait viré récemment sa directrice juridique et son avocat attitré au Sénégal.

D’aucuns attendent désormais de prendre connaissance de la version des faits du businessman nigérian qui est resté silencieux sur cette affaire qui défraye la chronique. Roger Gold Smith, avait nié, dans une lettre, l’existence des fameux 10%.

A propos de Dakar

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.