Le Maroc offre ses Hercules C-130 pour l’évacuation des migrants africains coincés en Libye

L’Union africaine (UA) a annoncé ce mercredi, que le Maroc va établir un pont aérien depuis la Libye pour rapatrier les migrants africains désireux de retourner dans leurs pays d’origine, et ce dans un geste de la solidarité marocaine avec les peuples africains.

L’UA a salué l’engagement du royaume dans l’une des recommandations adoptée par le 5ème sommet de l’Union Africaine-Union Européenne qui s’est achevé ce jeudi 30 novembre à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Le Maroc a annoncé sa décision lors de la réunion d’urgence tenue à huis-clos mercredi soir à Abidjan, à l’initiative du président français Emmanuel Macron, pour l’examen des moyens d’évacuer les migrants africains retenus dans des conditions difficiles en Libye.

Cette rencontre a rassemblé les dirigeants de neuf pays européens et africains (France, Allemagne, Italie, Espagne, Maroc, Tchad, Niger, Libye et Congo), en plus des représentants de l’UA, de l’UE et de l’ONU.

Dans une déclaration au site marocain le360, la représentante spéciale du président de la Commission de l’UA, Joséphine Mayuma Kala a salué, au nom de l’UA, la décision du Maroc d’établir rapidement ce pont aérien, ainsi que la contribution du Roi du Maroc au renforcement du partenariat avec le continent africain.

De son côté, le président Macron a déclaré que cette réunion d’urgence s’est articulée sur l’évacuation d’urgence des Africains désirant quitter la Libye, la mise en place d’une «task force» policière et de renseignement pour démanteler les réseaux de trafiquants et d’une commission d’enquête ainsi qu’une communication pour dissuader les jeunes africains de tenter l’exode vers le vieux continent.

Le Royaume du Maroc compte déployer très prochainement à l’initiative du Roi Mohammed VI, des avions Hercules C-130 pour le rapatriement des migrants africains bloqués en Libye dans des conditions inhumaines.

A propos de © 2017 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.