Côte d’Ivoire : le marocain Pharma 5 s’exporte en Afrique subsaharienne

Le groupe pharmaceutique marocain Pharma 5 a lancé, ce mercredi, les travaux de construction d’une unité industrielle en Côte d’Ivoire, sa première implantation hors du Maroc.

Occupant une superficie de 1,5 hectare, la nouvelle usine du groupe marocain est située dans la nouvelle zone industrielle du Pk24, au nord d’Abidjan, la capitale économique du pays.

L’unité qui a mobilisé un investissement initial de 60 milliards FCFA (environ 91,5 millions d’euros) en infrastructures et en équipements, va produire des médicaments génériques de 5 classes thérapeutiques, notamment l’infectiologie, la virologie, la gynécologie, l’antalgie et l’antibiothérapie.

La construction de cette usine fait suite à une convention signée en février dernier devant le Roi marocain Mohammed VI et le président ivoirien Alassane Ouattara.

«Aujourd’hui, le Maroc a atteint un niveau avancé d’indépendance thérapeutique en matière de production des médicaments. Il est temps pour nous maintenant de contribuer au partenariat sud-sud prôné par SM le Roi Mohammed VI et de partager notre savoir-faire avec nos frères africains», a déclaré Myriam Lahlou-Filali, directrice générale de Pharma 5, lors de la pose de la première pierre de la nouvelle unité.

La DG du leader du médicament générique au Maroc rassure, «nous maîtrisons la plupart des technologies de développement, production et contrôle des médicaments».

Du côté d’Abidjan, les autorités ivoiriennes une grande satisfaction pour le lancement de ce projet. La présence de Pharma 5 en terre ivoirienne est «un atout supplémentaire pour le projet gouvernemental de couverture maladie universelle», a déclaré le Premier ministre, Gon Coulibaly, présent au lancement des travaux, avec d’autres ministres.

Mais cet enthousiasme n’est certainement pas partagé par les producteurs locaux du médicament générique en Côte d’Ivoire, comme CIPHARM qui domine actuellement le marché national. Surtout que l’objectif affiché par les promoteurs du nouveau projet est de mettre à la disposition de la population ivoirienne des médicaments à un prix inférieur.

L’unité de Pharma 5 devrait générer 200 emplois directs et plus de 2.000 indirects. Opérationnelle à partir de l’automne 2019, cette usine produira 100 millions de comprimés par an.

Le groupe pharmaceutique marocain, fondé en 1985, distribue déjà ses produits dans une quarantaine de pays en Afrique et au Moyen-Orient. Il table à présent sur la nouvelle unité ivoirienne pour en faire un Hub dans la région ouest-africaine.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.