Le Rwanda veut lancer son premier satellite télécoms d’ici 2020

C’est avec l’aide du Japon que le Rwanda ambitionne de se doter de son tout premier satellite de télécommunications à l’horizon 2020.

Le projet spatial du Rwanda, en vue d’installer une première agence en charge des sciences de l’espace et des satellites, serait déjà en cours d’élaboration. Les travaux étant menés conjointement par l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), l’Agence rwandaise de régulation des services publics (RURA) et l’Agence Spatiale du Japon (JAXA) et des opérateurs privés.

Mi-décembre, le vice- président exécutif de la Chambre des technologies de l’information et de la communication du Rwanda, évoquant l’objectif de 2020, avait indiqué que quatre premiers étudiants étaient partis au Japon pour une formation dans le domaine spatial. C’était à l’occasion de la visite à Kigali, d’une mission de prospection constituée de 12 hommes d’affaires japonais. La visite était organisée par la Chambre des TIC du Rwanda et l’ambassade du Japon.

Le Rwanda emboitera ainsi le pas de quelques pays africains dont l’Angola qui, avec l’appui de la Russie, a lancé, mardi 26 décembre dernier, son premier satellite Angosat-1. D’autres pays du continent africain comme l’Ethiopie et le Kenya travaillent aussi autour du projet satellitaire.

Plusieurs objectifs sont poursuivis par le lancement des satellites, selon les attentes des pays initiateurs. Les recherches scientifiques ou militaires, la surveillance des catastrophes climatiques, l’amélioration des télécommunications sont autant des buts visés.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.