Les IDE ont dépassé le montant de 4 milliards de dollars en trois mois en Ethiopie

Les autorités éthiopiennes se disent satisfaites d’avoir reçu la somme de 4,17 milliards de dollars d’investissements directs étrangers (IDE) au cours des trois derniers mois de 2017.

 «Nous sommes l’un des rares pays à enregistrer des IDE aussi élevés», a fait savoir, fin décembre, le Commissaire éthiopien à l’investissement, Fistum Arega. Ces investissements ont connu une augmentation par rapport à la même période de l’année dernière, et ce malgré les perturbations connues par l’économie du pays et la chute des prix des matières premières, a souligné Arega.

Au cours de ce dernier trimestre, les IDE ont créé 16.000 emplois à travers le pays et dans différents secteurs, parmi lesquels l’agriculture, la construction, l’hôtellerie et l’immobilier.

L’Ethiopie, deuxième pays le plus peuplé du continent africain (près de 90 millions d’habitants), se caractérise ces dernières années par des choix politiques et économiques qui la distinguent de nombreux pays du continent. Le gouvernement s’est engagé dans de nombreuses réformes.

Dans le domaine de l’investissement, le pays apporte, selon le Commissaire «tout le soutien nécessaire pour encourager l’engagement actif des investisseurs étrangers et nationaux dans le secteur manufacturier afin de maintenir la dynamique de croissance économique rapide».

Les investisseurs sont attirés, entre autres, par les diverses formes d’incitations mises à leur disposition, telle l’importation en franchise de droits sur les matières premières.

Selon le rapport 2017 de la CNUCED, «l’Ethiopie s’est distinguée pour devenir l’un des plus grands bénéficiaires d’IDE dans le continent affichant une croissance forte et record».

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.