Pékin épingle les pays africains en lien avec Taiwan

La Chine serait en train d’accélérer sa coopération globale avec l’Afrique, dans le cadre du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) et de la mise en œuvre partagée de l’initiative de la Ceinture et de la Route, à en croire le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi en visite à Sao Tomé-et-Principe.

L’objectif de la démarche chinoise étant d’aider les pays africains à parvenir à l’indépendance économique et au développement autonome. Seulement, certains pays du continent qui continuent à entretenir des «liens diplomatiques» avec Taiwan s’empêchent d’établir des relations normales avec la Chine et donc de profiter pleinement de la coopération sino-africaine, selon Wang qui s’exprimait lors d’une conférence de presse conjointe, à Sao Tomé, avec son homologue du pays.

Pékin soutient toujours que Taiwan fait partie intégrante du territoire chinois et que le gouvernement chinois est le seul légitime représentant la Chine.

Wang Yi est en tournée diplomatique qui l’a conduit en première étape, au Rwanda, en Angola, puis au Gabon. Sao Tomé est la dernière étape de ce périple africain. En Angola, Luanda a réaffirmé, dimanche, son adhésion au principe politique d’une Chine unique.

D’après le chef de la diplomatie angolaise, Manuel Domingos Augusto, l’Angola continuait à adhérer au principe politique d’une seule Chine, et soutenait les droits et intérêts légitimes de la Chine sur les questions concernant ses intérêts fondamentaux, y compris le dossier de la mer de Chine méridionale.

Le ministre chinois, qui est en Afrique pour sa première tournée à l’étranger de l’année, s’est aussi employé à promouvoir le Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) qui se tiendra cette année à Beijing.

A propos de Arsene Severin

Un commentaire

  1. Il faut que certaines valeurs servent de nouveau modele aux pays africains, les echanges avec la chine communistes sont toujours perdants, soutenons Taiwan!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.