Guinée : inspection de tous les marchés publics passés courant fin 2017

Le Président Alpha Condé a donné l’ordre, au cours de cette semaine, à l’inspection de l’Etat,de passer en revue tous les marchés passés au dernier trimestre de l’année 2017, et ce dans les tous les ministères. L’objectif étant d’endiguer le fléau de la corruption qui gangrène l’administration du pays.

«Cette année on a demandé à l’inspection d’Etat de vérifier tous les marchés passés au dernier trimestre par tous les ministères. Est-ce que la marchandise a été livrée ? Est-ce que le travail a été fait ? Il faut que l’on sache», a fait part le chef de l’Etat, au cours d’une interview accordée à un journal local.

Dans la même démarche de vouloir assainir les finances publiques, le président a annoncé la mise en place d’un système de contrôle des appels d’offres au sein de chaque ministère. Le financement des marchés publics ne sera donc plus à la charge seule du département des Finances.

Le président Condé s’est d’abord exprimé sur ces mesures lors du 30esommet de l’Union africaine qui a eu lieu du 28 au 29 janvier à Addis-Abeba et qui était consacré à ce phénomène de corruption. «En Guinée les gens ont gouverné ensemble, souvent ils ont travaillé ensemble. Quand je suis venu au pouvoir, j’ai imposé l’unicité des caisses, pour que tout l’argent de l’Etat soit domicilié à la Banque Centrale», a fait part le président.

«Mais, a-t-il poursuivi, il y a un système très difficile à combattre. Progressivement on a mis en place la loi contre la corruption. A partir de cette année nous avons décidé que les marchés publics, les Finances ne seront plus chargées des financements des appels d’offres parce qu’il y a beaucoup de problèmes (…). Chaque ministère fera son appel d’offres avec un système de contrôle».

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.