Sahara: La durée du mandat de la MINURSO réduite de moitié par le Conseil de Sécurité

Dans la dernière mouture de son projet de résolution sur le Sahara Occidental, le Conseil de sécurité de l’ONU a réduit de moitié, la durée du prochain mandat de la mission onusienne  au Sahara «MINURSO» tout en condamnant les incursions du Polisario dans la zone tampon et en l’appelant à ne plus recourir « à des actions déstabilisatrices à l’est du mur » de défense marocain.

Le changement majeur introduit dans la version finale de la résolution sur le Sahara concerne en effet, la durée du mandat de la Minurso qui a été écourtée à six mois au lieu d’un an comme lors des précédents mandats.

Le mandat de la mission onusienne basée à l’extrême sud-ouest du Sahara marocain, s’achèvera donc le 31 octobre prochain au lieu de fin avril 2019. Il n’est pas non plus exclu, que l’effectif des 400 agents civils et militaires que compte actuellement la Minurso, soit également revu à la baisse à la demande des Etats-Unis.

Dans la même résolution, le Conseil de Sécurité a insisté sur la reprise des négociations entre les parties au conflit et une plus grande implication dans le processus politique de l’ONU, des pays voisins, la Mauritanie et surtout l’Algérie.

L’Algérie joue en effet, un rôle de premier plan dans le conflit territorial autour du Sahara marocain, en abritant le Front Polisario qu’elle a toujours parrainé depuis sa création dans les années 70, aussi bien au plan financier que politique, diplomatie et militaire.

Dans la version finale de la résolution du Conseil de sécurité, ces deux pays voisins du Maroc, sont donc appelés « à effectuer une importante contribution » au processus de règlement politique piloté par l’Organisation des Nations Unies.

 

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.