Trois pays ouest-africains créent une zone économique spéciale

La Côte d’Ivoire, le Burkina Faso et le Mali ambitionnent de créer une zone économique spéciale dont le projet devrait être lancé ce lundi 14 mai à Sikasso, au sud du Mali.

Le projet concerne précisément des régions transfrontalières des trois pays, notamment Sikasso au Mali, Bobo Dioulasso au Burkina et Korhogo en Côte d’Ivoire. D’où le nom donné à la zone économique spéciale : Sikasso-Bobodioulasso-Korhogo.

Des délégations des trois pays prendront part au lancement de ce grand chantier. Il sera question de définir les contours du projet (au niveau fiscal notamment) et de mettre en place un cadre de pilotage.

Les représentants devraient procéder à la signature de la déclaration d’engagement, matérialisant le démarrage effectif du projet.

Les promoteurs espèrent, grâce à ce projet, voir les régions concernées se développer sur le plan socio-économique. Ce qui pourrait avoir aussi des incidents sur l’ensemble des 3 pays. Les domaines privilégiés sont, entre autres, l’agrobusiness, l’agro-industrie et la logistique. Les entreprises devraient bénéficier d’un cadre juridique avantageux.

Le 8 mai dernier, lors d’une visite à Ouagadougou, le ministre malien de l’Economie et des Finances, Boubou Cissé, a indiqué que le Burkina Faso, le Mali et la Côte d’Ivoire se sont engagés « pour améliorer la coopération économique et aller vers une intégration plus rapide de leur économie ».

Selon lui, Sikasso, Bobo Dioulasso et Korhogo disposent d’énormes potentialités économiques, et pourront, avec les efforts des trois gouvernements, amorcer un véritable développement au profit de leurs populations respectives.

Ce projet sous régional bénéficie du soutien de l’Union économique et monétaire ouest-africaine et devra servir de modèle pour l’ensemble de l’Union.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.