L’Union africaine aura bientôt un Observatoire sur la migration

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA) a approuvé, lundi 21 mai, la proposition de mise en place d’un Observatoire de la migration africaine, faite par le roi du Maroc Mohammed VI, en sa qualité de leader de l’UA sur la question de la migration.

Selon un communiqué de l’UA, «l’Observatoire, qui reposera sur le triptyque ‘comprendre, anticiper et agir’, créera des synergies entre les différentes initiatives continentales concernant la migration. Il les aidera ainsi, à travers le partage de données et de connaissances, à relever efficacement les défis liés aux flux migratoires vers et à destination de l’Afrique ».

Parmi les organismes opérant déjà sur le continent, sur la question de la migration, figurent, le Centre opérationnel régional de Khartoum et l’Initiative pour la Corne de l’Afrique.

Le Maroc avait suggéré la création de l’Observatoire lors du 30e sommet de l’Union africaine, en janvier dernier à Addis-Abeba. Dans ses recommandations, le roi Mohammed VI, désigné pour tracer les grandes lignes de la politique migratoire du continent, avait proposé d’implanter cette structure au Maroc.

La question de la migration illégale des Africains vers l’Europe constitue un défi de taille dans la mesure où le phénomène est toujours en vogue malgré toutes les actions menées ci et là. Les candidats à la recherche d’une vie meilleure sont parfois à la merci des réseaux criminels qui font du trafic d’êtres humains.

L’UA espère que le nouveau mécanisme qui devrait bénéficier de la collaboration de ses Etats membres sera un instrument efficace pour endiguer la migration illégale.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.