Un Casque bleu tué et sept autres blessés dans une embuscade en RCA

La Mission des Nations Unies en République centrafricaine (Minusca) a perdu un Casque bleu tanzanien tué au cours d’une attaque perpétrée par des hommes armés dimanche 3 juin dans le village de Dilapoko, à l’ouest du pays. Sept autres Casques bleus ont été blessés.

Selon les propos rapportés lundi par des responsables de l’ONU, la patrouille des Casques bleus concernés a été prise en embuscade par des éléments armés qui appartiendraient à la milice Siriri.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a vivement condamné l’attaque. Il a rendu hommage « à tous les hommes et femmes courageux qui ont fait le sacrifice ultime pour la paix en République centrafricaine », de même qu’il a présenté ses plus sincères condoléances à la famille de la victime ainsi qu’au gouvernement tanzanien.

Ce décès porte à quatre le nombre de Casques bleus tués dans des attaques en RCA depuis janvier 2018. Le 17 mai dernier, un Casque bleu mauritanien a été tué lors d’une attaque exécutée par des milices « antibalaka » au niveau du village d’Alindao, à quelque 500 km à l’est de Bangui la capitale.

L’ONU a rappelé que « les attaques contre les forces de maintien de la paix des Nations Unies peuvent constituer un crime de guerre et que des sanctions peuvent être appliquées contre leurs auteurs ».

Les autorités centrafricaines ont été exhortées, pour leur part, « à ne ménager aucun effort » pour identifier les auteurs afin de les traduire rapidement en justice.

La Minusca, présente dans le pays depuis 2014 et forte de 12000 militaires, tente de rétablir la sécurité dans le pays où les groupes armés contrôlent encore une partie du pays. Ces groupes combattent pour avoir la main mise sur des ressources, dont le diamant et l’or.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.