La BAD classé 4ème dans l’Indice de transparence de l’aide 2018

La Banque africaine de développement (BAD) est classée 4ème dans le classement annuel de l’Indice de transparence de l’aide (ATI), de Publish What You Fund (Publiez ce que vous financez), édition 2018, selon un communiqué publié mercredi par la BAD sur son site web.

Cette institution financière ne fait que grimper les échelons depuis quelques années, grâce notamment à des progrès significatifs accomplis, au fil du temps, en termes de transparence. Elle a gagné six places par rapport à la place qu’elle occupait en 2016 dans ce classement qui répertorie 45 organisations de développement.

Satisfait, le président de la BAD, Akinwumi Adesina a expliqué que «des relations proactives avec les parties prenantes et une gouvernance ancrée dans la transparence sont déterminantes et au centre de notre action. Toute notre action vise à obtenir des résultats qui font de la Banque africaine de développement la principale institution de financement du développement en Afrique».

«Ce récent classement dans l’indice mondial de la transparence de l’aide illustre le respect par la Banque de ses priorités stratégiques et de son engagement indéfectible en faveur du programme de développement et de transparence de l’Afrique», a-t-il poursuivi.

Pour la BAD, sa nouvelle position «récompense l’amélioration des capacités opérationnelles de la Banque ainsi que l’efficacité de ses systèmes et de ses processus».

L’indice ATI s’appuie sur les informations transmises à la Norme de l’Initiative internationale de transparence de l’aide (IATI). Signataire de cette norme depuis 2011, la BAD publie ses données selon le schéma de l’IATI, les rendant ainsi plus faciles à utiliser et à comprendre.

Cet indice est la seule évaluation indépendante de la transparence de l’aide au sein des principales agences humanitaires et de développement.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.