La BADEA accorde un financement de 20 millions de dollars à la BDEAC

La Banque arabe pour le développement économique de l’Afrique (BADEA) et la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) ont signé, samedi au siège de la Bnque arabe à Khartoum (Soudan), un accord de financement de 20 millions de dollars. 

Cette enveloppe, précise la BADEA dans un communiqué, entre dans le cadre de son programme destiné au financement des exportations arabes vers les pays africains, conformément à son Septième Plan quinquennal (2015-2019).

La somme devrait permettre de financer des opérations de commerce entre les pays arabes et les Etats de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).

L’objectif escompté, ajoute le communiqué, est de favoriser l’intégration économique entre les régions arabes et africaines, d’encourager leurs échanges commerciaux et de soutenir la coopération arabo-africaine.

L’accord a été paraphé par Sidi Ould Tah, le directeur général de la BADEA, et Fortunato-Ofa Mbo Nchama, le président de la BDEAC.

La BADEA n’est pas à sa première action en faveur de la BDEAC. Elle lui a déjà octroyé d’autres lignes de crédit tournées vers l’appui du secteur privé ou encore le renforcement des capacités.

In finish, la BADEA travaille pour le développement soutenu des Etats et l’amélioration des conditions de vie des populations en luttant contre la pauvreté.

Dernièrement, lors de son Conseil d’administration tenu du 20 au 22 juin à Tanger (Maroc), elle a approuvé des opérations d’une enveloppe de 232 millions de dollars, pour le financement de plusieurs projets des secteurs public et privé en faveur des pays de l’Afrique subsaharienne.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.