La BAD débloque 10 millions de dollars en faveur des PME africaines

La Banque africaine de développement (BAD) a approuvé un financement de 10 millions de dollars au profit du Fonds africain de garantie (AGF) qui est chargé du financement des petites et moyennes entreprises (PME) en Afrique, selon un communiqué de l’institution panafricaine rendu public mercredi 11 juillet.

Avec cette enveloppe, l’AGF devrait consolider ses efforts de financement au profit des PME, considérées par la Banque comme un vrai moteur de développement des pays. « Ce Fonds sera ainsi renforcé pour garantir des prêts aux PME en Afrique, stimulant de ce fait le développement des entreprises privées et la création d’emplois durables », indique le communiqué.

Selon le directeur du département du développement du secteur financier à la BAD, Stéfan Nallétamby, le financement devrait « renforcer la capacité et aider à élargir et approfondir les systèmes financiers domestiques en Afrique ».

Le financement des PME par la BAD est en phase avec ses « Cinq grandes priorités » (High-Five) qui constituent la stratégie décennale (2016-2025) de la Banque pour la transformation de l’Afrique, notamment Eclairer l’Afrique et lui fournir de l’électricité, Nourrir l’Afrique, Intégrer l’Afrique, Industrialiser l’Afrique et Améliorer la qualité de vie des Africains.

La BAD milite pour la lutte contre la pauvreté et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines à travers la promotion du développement des entreprises.

D’après les statistiques livrées par la Banque, plus de 8 600 PME du continent ont déjà bénéficié des prêts de l’AGF, garantissant la création d’environ 86 510 emplois (60% pour les jeunes) depuis 2012. Le Fonds africain de garantie a été créé en 2012 et opère dans 38 pays.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.