Hausse de la production pétrolière de l’OPEP en juillet

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), a annoncé lundi dans son dernier rapport mensuel sur la production de brut, la production des membres du cartel s’est établie à 32,32 millions de barils par jour (b/j) en juillet, soit une hausse de 40.700 b/j par rapport à juin 2018.

Cette augmentation traduit des tendances contrastées, relève l’OPEP. Ainsi, l’accroissement de la production a été enregistré notamment au Koweït (+78.500 b/j sur un mois), au Nigeria (+70.500 b/j) et dans les Emirats arabes unis (+69.200 b/j).

A l’inverse, la production de brut a baissé en Iran (-56.300 b/j), en Arabie saoudite (-52.800 b/j) et comme les derniers mois, en Libye (-56.700 b/j) et au Venezuela (-47.700 b/j), toujours affectés par des troubles sociaux.

Selon les chiffres de l’OPEP, l’offre mondiale de pétrole se situait à environ 98,53 millions b/j au cours du mois de juillet, la Russie ayant augmenté sa production de brut en juillet à 10,47 millions b/j (+28.000 b/j).

Le rapport mensuel du cartel a légèrement révisé à la baisse son estimation de croissance de la demande mondiale en pétrole en 2018, tablant désormais sur une hausse de 1,64 million b/j (-20.000 b/j sur la précédente estimation de juin) soit 98,83 millions b/j.

Cette révision est principalement due à une demande de pétrole plus faible qu’attendue en Amérique latine et au Moyen-Orient au deuxième trimestre 2018, explique-t-on dans le rapport.

L’OPEP a aussi réduit sa prévision de demande en pétrole pour 2019, tablant actuellement sur une hausse de 1,43 million b/j (-20 000 b/j) à 100,26 millions b/j. Elle a par contre maintenu ses prévisions de croissance de l’économie mondiale à +3,8% en 2018 et à +3,6% en 2019.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.