Le Soudan du Sud relance sa production de pétrole

Le Soudan du Sud a repris, ce samedi 25 août, ses activités de pompage de pétrole brut sur le champ pétrolier de Toma South, où la production est suspendue depuis 2013, date d’éclatement de la guerre civile dans le pays, a annoncé dimanche le ministre soudanais du pétrole et du gaz, Azhari Abdul-Ghadir.

Il a indiqué au cours d’une conférence de presse, que le pompage a commencé «avec une capacité de production de 20.000 barils de brut par jour», précisant que cinq autres champs pétroliers auparavant fermés devraient rouvrir d’ici la fin de cette année pour atteindre une production de 80.000 barils par jour.

En tout, le Soudan du Sud portera sa production à 210.000 barils d’ici la fin de l’année, sachant qu’elle s’élève actuellement à 130.000 barils.

L’or noir constitue la principale ressource du Soudan du Sud. Environ 98% des revenus de ce jeune pays, proviennent du pétrole. La reprise des activités pétrolières sur les sites où les infrastructures ont été détruites par la guerre, est donc un événement important pour l’économie du Sud Soudan, mais aussi pour celle du Soudan, étant donné que Juba exporte son pétrole aux marchés internationaux à travers les installations pétrolières du Soudan.

Les travaux de réparations des sites endommagés par les combats sont effectués par une équipe conjointe de techniciens du Soudan du Sud et du Soudan, selon un accord passé entre Juba et Khartoum en juin 2018 qui avait préconisé la reprise de la production dans un bref délai.

Les deux pays devraient aussi mettre sur pied une force de sécurité conjointe qui aura pour mission de protéger les installations pétrolières contre d’éventuelles nouvelles attaques.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.