Le Nigeria décrète l’état de catastrophe nationale après les inondations

Les autorités nigérianes ont proclamé mardi, l’état de catastrophe nationale dans quatre Etats considérés en situation d’urgence après avoir été dévastés par des inondations ayant fait plusieurs morts et d’importants dégâts matériels.

«Nous avons déclaré une catastrophe nationale dans quatre Etats : Kogi, Delta, Anambra et Niger », tandis que huit autres ont été placés sur une liste de surveillance, a fait part l’Agence nationale pour la gestion des urgences (NEMA) qui a expliqué aussi que ce sont ces douze Etats qui ont été les plus touchés par les inondations et qui ont enregistré la mort d’une centaine de personnes.

Selon l’agence NEMA, cette situation est due au fait que les pluies ont fait déborder les deux fleuves le Bénoué et le Delta. Le débordement d’eau le long des rivières est courant dans ce pays qui est fréquemment touché par de très fortes pluies saisonnières, entre mai et septembre.

Dans les quatre Etats en situation d’urgence, certaines localités sont totalement submergées. A Lokoja, capitale de l’Etat de Kogi, le niveau de l’eau a atteint 11,06 mètres de haut le lundi. Un seuil non loin de celui enregistré lors des inondations de 2012 qui avaient fait plus de 350 morts, près de 18300 blessés et plus de 2 millions de sans-abris dans nombreux Etats du pays. Cette même année, les inondations avaient fait baisser la production nationale de pétrole de 20%.

Les autorités sont donc aux aguets, d’autant plus que des nouvelles pluies sont possibles, selon l’agence météorologique nationale. Le chef de l’Etat Muhammadu Buhari a approuvé le décaissement de 7,1 millions d’euros devant servir à l’achat d’équipements médicaux et de secours. Entre temps, les opérations de secours sont en cours pour évacuer les habitants bloqués.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.