Le Soudan dévalue une nouvelle fois sa monnaie

Les autorités du Soudan ont procédé à une nouvelle dévaluation de la monnaie nationale, la Livre par rapport au dollar, la troisième depuis le début de cette année.

Le taux de change officiel de la Livre soudanaise, fixé par la Banque centrale, s’élève désormais à 47,5 pour un dollar, contre 28 pour un dollar précédemment.

Le président de l’Union des banquiers, Abbas Abdallah, a précisé à l’AFP que «la banque centrale annoncera dorénavant le taux de change au quotidien».

Le Soudan connaît une grave crise monétaire, avec un taux d’inflation parmi les plus élevés au monde. Les chiffres officiels publiés en septembre dernier annonçaient un taux d’inflation de 66,82% en août. Le coût des denrées alimentaires et d’autres produits ne font que croître jusqu’à doubler parfois en peu de temps.

Il y a quelques jours, la Banque centrale soudanaise a évoqué la mise en place d’une commission qui aura pour mission d’examiner la grave pénurie de devises étrangères pesant sur la monnaie nationale. Dans le souci de maîtriser l’hyperinflation, la Banque centrale a déjà décidé de restreindre la masse monétaire, en imposant des limites strictes aux retraits d’espèces.

La situation économique au Soudan continue à se détériorer alors qu’en octobre 2017 le pays a bénéficié de la levée de l’embargo commercial international qui lui était imposé depuis 20 ans par Washington.

Selon certains observateurs, le Soudan a encore du mal à attirer les investisseurs étrangers parce que les Etats-Unis ont gardé ce pays sur la liste des pays soutenant le «terrorisme», malgré leur levée des sanctions économiques.

Rappelons aussi que le chef de l’Etat soudanais, Omar el-Béchir fait l’objet de mandats d’arrêt émis par la Cour pénale internationale (CPI) pour génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre au Darfour (ouest du pays).

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.