GRIP: Les pays de l’UE doivent être vigilants sur les ventes d’armes à l’Algérie

Le groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité (GRIP), organisme basé à Bruxelles en Belgique, a publié récemment un rapport sur les importations d’armes par l’Algérie.
Dans ce rapport, ce think tank a appelé les pays de l’Union Européenne à être vigilants avant d’octroyer les autorisations d’exportations d’armes à l’Algérie. Ces exportations sont une menace pour la région ainsi que pour le peuple algérien en cas de révolte.
L’Algérie est classée 7ème importateur d’armes conventionnelles au monde pour la période 2013-2017, avec un taux de 3,7% d’importations au niveau mondial et 52% au niveau du continent africain en équipements militaires, selon le GRPI.
Pour cet organisme belge, l’Algérie consacre une grande part de son budget au secteur de la défense, une tendance qui s’explique par l’influence de l’armée algérienne dans la politique du pays.
Le GRIP estime que l’Algérie nécessite un changement de régime du fait de la faiblesse des partis politiques d’opposition, du taux élevé de chômage et de corruption et du risque d’une nouvelle révolte populaire.

A propos de © 2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.