La Côte d’Ivoire ouvre le capital des banques publiques BNI et CNCE

Le gouvernement ivoirien a décidé, mercredi en Conseil de ministres, d’ouvrir le capital des deux banques publiques la Banque nationale d’investissement (BNI) et la Caisse nationale des caisses d’épargne (CNCE).

«Le Conseil a adopté une communication relative à la mise en conformité de l’actionnariat de la Banque Nationale d’Investissement (BNI) et de la Caisse Nationale des Caisses d’Epargne (CNCE) avec la réglementation bancaire», indique le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré, dans un communiqué publié à l’issue du Conseil.

Le document précise que « conformément à la réglementation bancaire au sein de l’espace UEMOA (…), le Conseil des ministres a décidé d’ouvrir l’actionnariat de la BNI et de la CNCE à des acteurs autres que l’Etat à travers des émissions d’actions nouvelles ».

Ces acteurs devraient être « des structures en relation avec le secteur public », étant donné le « caractère stratégique de ces établissements nationaux de crédit dans le cadre de la mise en œuvre de la politique économique de l’Etat », détaille le communiqué.

Selon la réglementation bancaire au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), le niveau minimum du capital d’un établissement bancaire est de 10 milliards Fcfa.

L’ouverture du capital des deux banques devrait ainsi « permettre de porter les fonds au niveau réglementaire de 10 milliards Fcfa grâce à une émission d’actions nouvelles », explique le ministre.

Toujours selon le communiqué, «cette opération permettra, par ailleurs, pour le cas spécifique de la CNCE, de renforcer le plan de restructuration en cours pour le rétablissement de l’équilibre financier de cette banque».

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.