Les commerçants sénégalais exigent la fermeture des supermarchés Auchan

Les commerçants sénégalais ne baissent pas les bras quant à leur demande de fermer les supermarchés de l’enseigne française Auchan, accusés de concurrencer de façon déloyale le commerce local et donc de tuer à petit feu, l’économie du pays.

Organisé en un collectif «Auchan dégage», ces commerçants multiplient les manifestations pour attirer l’attention des autorités.

Une marche organisée ce mardi 16 octobre, pour exprimer leur ras-le-bol, a largement mobilisé la capitale Dakar, selon les témoignages. Outre les commerçants, des défenseurs d’autres métiers, comme des agriculteurs, auraient pris à la manifestation.

« Nous sommes super-satisfaits de la mobilisation. Tout le monde est fatigué, il faut que ces magasins ferment et dégagent du pays. Il n’y a pas de négociation ! », a fait part Leyti Sene, coordinateur du collectif.

Implanté au Sénégal depuis 2014, le géant français de la distribution a déjà ouvert une trentaine de magasins dans certains coins du pays et compte d’ailleurs continuer son expansion sur tout le territoire. Sa politique basée sur le bas-prix met à mal les petits vendeurs qui n’arrivent même plus à couvrir leurs charges.

Qu’à cela ne tienne, les commerçants, soutenus par certains acteurs de la politique, sont déterminés à faire partir Auchan. Dernièrement, un candidat à l’élection présidentielle de février 2019 et ancien inspecteur des impôts, Ousmane Sonko, a fait savoir que « personnellement je n’ai rien contre Auchan en particulier et ma critique n’est pas animée d’un sentiment anti-français.

Mais ces enseignes qui n’emploient pas beaucoup de monde, risquent de détruire des milliers de jobs. Il faut pouvoir protéger nos entreprises avant de les livrer à la compétition mondiale».

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.