Sénégal: Macky Sall appelé à retirer l’attribution d’un gisement de fer au groupe turc Tosyali

Des candidats à la prochaine présidentielle au Sénégal ont demandé au président Macky Sall de renoncer à l’attribution du gisement de fer de Falémé à la société turque Tosyali, à quelques heures de la signature du contrat relatif à la concession, ce lundi 22 octobre. 

Dans une pétition intitulée «alerte contre le bradage de nos ressources naturelles», onze prétendants à la magistrature suprême expliquent les raisons de leur requête. Ils évoquent un «enjeu de transparence démocratique», estimant que la vocation à «donner à ce projet doit faire l’objet d’une concertation à l’échelon national».

Leur document soulève également le fait que «le secteur de l’acier est au centre d’un enjeu géopolitique international qui oppose les USA, la Chine et l’Europe».

Pour eux, le choix d’un partenaire turc pourrait «mettre en péril» les partenariats en cours avec les autres, ainsi que l’économie nationale. Le Sénégal dispose, avec ses richesses en pétrole et en gaz, d’un moyen exceptionnel d’être un acteur mondial du secteur de l’acier, notent-ils.

Par ailleurs, ces candidats soulignent que «signer une telle convention, qui va engager notre pays pour des décennies à venir, à quatre mois de l’élection présidentielle, ne relève pas du respect de la tradition républicaine».

Ils ont donc averti le chef de l’Etat qu’une décision contraire de sa part «ne relèverait ni de la sauvegarde de l’intérêt national et encore moins d’une analyse bien comprise des enjeux géostratégiques mondiaux».

Selon une récente déclaration de la ministre des Mines et de la géologie, Aïssatou Sophie Gladima, c’est à l’occasion de la visite du président turc, Recep Tayyip Erdogan, au Sénégal en mars dernier, que la société Tosyali avait fait d’intéressantes offres sur l’exploitation de ce gisement qui a fait l’objet, il y a quelques jours, d’un accord préliminaire signé avec le géant Turc de l’acier.

«L’entreprise Tosyali compte investir plus de 2 milliards de dollar au Sénégal à travers la valorisation locale du minerai de fer de la Falémé», a-t-elle ajouté, précisant que le contrat devait être signé ce 22 octobre sous la supervision du président Macky Sall. Le sort de ce projet devrait donc s’éclaircir dans les prochaines heures.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.