RDC : Des camions de l’armée chargés de distribuer les kits électoraux

Les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) ont remis à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), ce lundi 29 octobre à Kinshasa, le matériel logistique pour le déploiement des kits électoraux qui serviront aux élections générales de décembre prochain.

Il s’agit d’un lot constitué notamment de 150 camions de marque Kamaz pour desservir la partie ouest du pays, de 80 hélicoptères, de 4 Boeing et de 2 Antonov, selon les précisons données par le ministre de la Défense, Crispin Atama, lors de la cérémonie de remise de ce matériel. D’autres camions (150) devraient être livrés d’ici deux semaines pour desservir la partie Est et le Centre du pays.

Le recours à l’armée n’est pas une première en RDC, a tenu à préciser le ministre, rappelant que l’armée avait déjà eu à soutenir l’organisation des élections en 2006 et 2011.

Il a prévenu que tout le matériel de l’armée remis à la CENI retournera aux FARDC à la fin du processus électoral. «Ces matériels appartiennent à l’armée et donc après les élections, ils vont retourner à la base logistique des Forces armées de la République démocratique du Congo», a-t-il indiqué.

Mais l’intervention de l’armée, vouée au président Joseph Kabila, a été désapprouvée par certains opposants qui craignent de la voir agir en faveur du camp au pouvoir.

La RDC qui a décidé de se passer de tout appui international est ainsi à l’œuvre pour relever le défi de pourvoir avec ses propres moyens aux besoins en lien avec les élections.

Il s’agit de «l’expression de la souveraineté de notre Etat, c’est une volonté du gouvernement de voir la CENI être autonome dans l’accomplissement de sa tâche », a souligné, de son côté, le ministre de l’Intérieur, Henri Mova, également présent à la cérémonie.

Pour rassurer sur la situation sécuritaire, ce responsable gouvernemental a fait savoir que les services de sécurité ont mis en place un projet visant à identifier les menaces et à les éliminer afin d’assurer un déroulement paisible des scrutins.

Les élections présidentielles, législatives nationales et provinciales auront lieu le 23 décembre. Au total, 21 candidats sont en lice pour la présidentielle qui doit désigner le successeur du président sortant Joseph Kabila.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.