Le président du parlement panafricain soutient un dialogue direct entre le Maroc et l’Algérie

Le président du parlement panafricain, Roger Nkodo Dang a fait part de son soutien à un dialogue direct entre le Maroc et l’Algérie pour surmonter les différends entre les deux pays.

Actuellement en visite au Maroc, le président du parlement panafricain a eu des entretiens avec le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, à l’issue desquels il a loué l’appel lancé par le Roi Mohammed VI pour un dialogue direct maroco-algérien destiné à dépasser les dissensions bilatérales.

« Nous apprécions cette main tendue. Nous pensons qu’il est grand temps pour que la région se stabilise. Et pour ce faire, il faut que les deux plus grands pays de la région se parlent », a insisté Roger Nkodo Dang.

Il a, dans ce sens, déploré que l’UMA, qui regroupe les cinq pays du Maghreb (Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie et Tunisie) n’ait pas encore parachevé son intégration. En Afrique, « toutes les régions ont certes des problèmes mais maintiennent pourtant des passerelles de dialogue » a-t-il ajouté.

Le Camerounais Nkodo Dang a donné l’exemple de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui a réussi son intégration tant sur le plan économique que politique et qui contribue, plus largement, à l’intégration africaine.

Il a, par ailleurs, affirmé que la Conférence internationale sur la migration qui aura lieu les 10 et 11 décembre à Marrakech, sera l’occasion de faire entendre la voix des pays africains sur la question migratoire.

Cette conférence à laquelle prendront part plusieurs Chefs d’Etats et de gouvernements, est le couronnement d’un long processus de consultations qui ont abouti, le 13 juillet 2018, à un accord entre les Etats Membres de l’ONU, à part les Etats-Unis qui n’ont pas participé aux négociations.

A propos de © 2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.