La Royal Air Maroc intègre l’alliance «Oneworld»

La compagnie aérienne marocaine, Royal Air Maroc (RAM), vient de rejoindre «Oneworld», une alliance qui regroupe 13 compagnies aériennes des plus prestigieuses dans le monde et desservent près de 150 pays.

En fait, la RAM a été invitée à intégrer prochainement ce réseau, par le conseil de direction d’Oneworld, lors de sa récente réunion annuelle tenue à New York. Mais il faut attendre mi-2020 pour que l’intégration de la compagnie marocaine soit effective.

La RAM est la première compagnie en Afrique à devenir membre à part entière de l’alliance des plus grandes compagnies du secteur du transport aérien.

Selon le président d’Oneworld, Rob Gurney, son organisation a reçu beaucoup de demandes venant du continent africain, «mais au final nous avons opté pour la RAM dont les standards sont en phase avec ceux adoptés par notre alliance». « Nous y avons travaillé des mois durant et aujourd’hui nous avons le plaisir d’annoncer ce partenariat d’envergure», a-t-il poursuivi.

Plusieurs observateurs voient en cette intégration plusieurs retombées positives pour le Maroc. Du rehaussement de l’image et du prestige de la RAM à la croissance du tourisme, en passant, entre autres, par l’élargissement des destinations du transporteur marocain grâce à l’adjonction de lignes déjà exploitées par les 13 compagnies de l’alliance.

Avec l’adhésion de la RAM, l’alliance Oneworld devrait ajouter à sa carte 34 nouvelles destinations et 21 pays, ce qui portera le réseau de l’alliance de 1.000 à 1.069 aéroports dans 178 pays au lieu de 150 actuellement.

«Cette intégration à Oneworld est une reconnaissance de la qualité de Royal Air Maroc, de notre leadership et de notre ambition stratégique. Nous sommes, dès lors, extrêmement fiers et impatients d’intégrer l’Alliance afin d’offrir à nos clients, dès que possible, les services et les avantages de la meilleure Alliance de compagnies aériennes au monde » a déclaré Abdelhamid Addou, PDG de la RAM, qui a remercié tout le personnel de la compagnie ayant «travaillé dur sur ce dossier».

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.