L’UE augmente son soutien financier au Maroc face à la pression migratoire

Confronté à d’importants flux de migrants qui ne cessent de prendre de l’ampleur, le Maroc est soutenu par l’Union européenne qui a consacré  148 millions d’euros d’aide au Royaume en 2018, dans l’objectif de freiner la vague migratoire vers l’Europe.

Cette aide s’inscrit dans un contexte de « pressions migratoires accrues le long de la route de la Méditerranée occidentale », indique la Commission européenne dans un communiqué, précisant que le financement s’inscrit dans le cadre du « soutien constant » apporté par l’UE à la stratégie nationale marocaine de migration et d’asile.

L’Exécutif européen espère que la coopération entre le Maroc et l’UE « contribuera à intensifier la lutte contre le trafic de migrants et la traite d’êtres humains, dont un renforcement de la gestion intégrée des frontières ».

Bruxelles « intensifie actuellement son aide au Maroc, un partenaire de premier plan pour l’Union européenne, a expliqué Johannes Hahn, le commissaire chargé de la politique européenne de voisinage et des négociations d’élargissement.

C’est ensemble que l’UE et le Maroc doivent relever les défis qui se posent actuellement à eux; ensemble, nous pouvons lutter contre les passeurs, sauver des vies et aider les personnes dans le besoin », a expliqué le responsable européen dans le communiqué.

Même constat chez le commissaire européen chargé de la migration et des affaires intérieures Dimitris Avramopoulos, pour qui « le Maroc est soumis à une pression migratoire particulièrement forte, du fait de l’augmentation des flux le long de la route de la Méditerranée occidentale ». Raison pour laquelle l’UE s’emploie à « intensifier et approfondir » son partenariat avec le Maroc en augmentant son soutien financier.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.