Côte d’Ivoire : Pulchérie Gbalet du mouvement «Gilets Oranges» convoqué aux Renseignements Généraux

Pulchérie Gbalet du mouvement des « Gilets Oranges » a été convoquée pour ce jeudi 31 janvier à la Direction des Renseignements Généraux (DRG) de la police ivoirienne.

« Vous êtes invitée à vous présenter le 31/01/2019 à 10h30 dans les locaux de la Direction des renseignements généraux (DRG) sis à Cocody-ambassades », note la convocation, sans indiquer le motif de cette convocation.

Le mouvement des « Gilets Oranges », initié par Pulchérie Gbalet, présidente de l’Action pour la Restauration de la Dignité Humaine (ARDH), dénonce les injustices observées en Côte d’Ivoire. Le mouvement s’insurge contre le coût de la vie, et défend, entre autres, les libertés publiques et la justice sociale.

Les militants tiennent à descendre dans la rue pour se faire entendre, mais le rendez-vous est chaque fois reporté, conformément aux pourparlers entamés avec les autorités. Pourtant, il y a quelques jours, Gbalet affirmait que sa plate-forme n’a pas besoin d’autorisation pour s’exprimer au nom de la liberté d’expression.

Le 21 janvier dernier, une délégation des « Gilets orange » conduite par Gbalet était face au Conseil national des droits de l’homme (CNDH) qui l’a sensibilisée sur la meilleure façon de défendre ses convictions.

« Il faut toujours chercher à se rapprocher des institutions et à user des mécanismes mis en place par l’Etat qui peuvent vous aider à régler vos problèmes. Il faut se détourner de l’incivisme et de la défiance des autorités », a exhorté Namizata Sangaré, présidente du CNDH.

Expliquant les motivations des actions des « Gilets Oranges », Gbalet a déclaré que « notre marche s’est avérée comme l’ultime recours pour nous faire entendre face au silence méprisant des autorités ».

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.