L’Arabie saoudite compte accélérer le rééquilibrage du marché  pétrolier

L’Arabie saoudite fait preuve d’un extraordinaire engagement pour accélérer le rééquilibrage du marché pétrolier mondial, a annoncé un responsable saoudien, faisant savoir que le Royaume prévoit de ramener ses exportations de pétrole sous la barre des 7 millions de barils par jour en avril, contre une production actuelle de 10 millions de bpj.

« Malgré une très forte demande de clients internationaux à plus de 7,6 millions de bpj, moins de 7 millions de bpj ont été alloués », a-t-il déclaré en citant les allocations d’avril de la compagnie nationale Saudi Aramco.

Il a souligné que les 7 millions de bpj est nettement inférieure à l’objectif de production de 10,311 millions de bpj accepté par l’Arabie saoudite dans le cadre de l’accord sur la réduction de la production de pétrole de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses alliés.

L’alliance dite OPEP+ s’est entendue en décembre dernier pour réduire son offre de brut de 1,2 million de bpj à compter du 1er janvier 2019 et pour une durée de six mois afin de stabiliser les marchés pétroliers et de soutenir les cours de l’or noir.

De son côté, le ministre saoudien de l’énergie, Khalid al-Falih a indiqué dimanche que la production de son pays serait de 9,8 millions de bpj en mars et encore moins en avril.

Il a aussi indiqué qu’en février, la production saoudienne a reculé à 10,136 millions de bpj contre 10,24 millions en janvier.

L’accord sur la réduction de la production de pétrole de l’OPEP et de ses alliés, restera à son niveau actuel au moins jusqu’en juin, puisqu’il sera trop tôt pour le modifier lors de la réunion en avril, de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, a souligné Khalid al-Falih.

L’Opep et ses alliés, avec la Russie en tête, se retrouveront à Vienne les 17 et 18 avril pour évaluer cet accord avant la prochaine réunion programmée pour les 25 et 26 juin.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.