Les Pays-Bas instaurent une taxe sur les émissions de gaz des entreprises

Le gouvernement néerlandais a annoncé la mise en place d’une taxe sur les émissions de gaz carbonique (CO2) des entreprises et en parallèle, une réduction des charges fiscales pour les ménages, dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique pour l’année prochaine.

Jusqu’à présent, les Pays-Bas sont régulièrement accusés de mener une politique environnementale laxiste et les nouvelles mesures de l’exécutif néerlandais visent à rectifier le tir.

C’est le Premier ministre Mark Rutte, qui a annoncé cette mesure, à moins d’une semaine d’un scrutin décisif pour l’exécutif. D’après le chef du gouvernement, la facture énergétique devrait être prise en charge aux deux tiers par les entreprises et au tiers par les citoyens ce qui permettra aux Pays-Bas de tenir les engagements fixés dans l’accord de Paris sur le climat.

Les Pays-Bas ont pour objectif de diminuer de 49 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 comparativement à 1990. Mais, suivant l’accord sur le climat en vigueur jusqu’à présent, cet objectif était inatteignable, ont conclu récemment différents instituts économiques.

Les mêmes analystes ont par ailleurs remarqué que les ménages aux revenus faibles étaient plus sollicités sur le plan fiscal que les autres dans le texte adopté en décembre dernier par le gouvernement néerlandais.

«Nous allons réduire les charges dans le portefeuille des ménages et exiger davantage auprès de l’industrie afin de trouver un équilibre dans l’effort de lutte contre le réchauffement climatique», a promis le ministre néerlandais de l’Economie et du Climat, Eric Wiebes.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.