Le prix de l’électricité au Zimbabwe pourrait augmenter de 30 %

La société publique de production d’électricité au Zimbabwe, la Zimbabwe Electricity Supply Authority (ZESA) a déposé une demande d’autorisation d’augmenter ses tarifs de 30 %, auprès de l’Autorité de régulation de l’énergie (ZERA), selon le quotidien zimbabwéen The Herald.

«Nous souhaitons revoir nos tarifs en concordance avec la déclaration de politique monétaire qui instaure un nouveau rapport de 1/2,5 [le taux de change entre la monnaie transitoire, le dollar RTGS, et le dollar américain, ndlr]», a ainsi expliqué Patrick Chivaura, directeur exécutif par intérim de la ZESA, dans les colonnes du journal.

Cette hausse des tarifs de 30 %, si elle est acceptée, devrait permettre à l’entreprise de financer les coûts de maintenance de ses réseaux et de faire face à la hausse des prix des matières premières utilisées pour la production d’électricité (charbon et diesel).

La demande auprès de la Zera a été introduite malgré l’opposition du ministre de l’Énergie, Joram Gumbo et un premier refus en 2016 de l’Autorité et du gouvernement, lorsque la société publique avait sollicité une augmentation de ses tarifs de 49 %.

En cas de refus de cette nouvelle demande, l’entreprise devrait voir sa capacité de production fragilisée, la contraignant ainsi à effectuer davantage de coupures du courant électrique, a-t-elle mis en garde.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.