Le FMI prévoit une croissance de 5,5% en 2019 en Egypte

Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit une croissance de 5,5% en 2019 et de 5,9% en 2020 en Egypte, dans son rapport intitulé «Perspectives de l’économie mondiale» publié ce mardi.

Le mois passé le ministre égyptien des Finances, Mohamed Maait, avait annoncé que son pays tablait sur une croissance de 6,1% durant l’exercice 2019-2020 (juillet-juin), contre 5,5% au cours de l’exercice 2018-2019.

Ces fortes croissances sont le résultat des réformes engagées par Le Caire. Alors que l’Egypte traverse une crise économique importante, le gouvernement tente de remonter la pente grâce à des mesures lancées en 2016, dans le cadre d’un programme d’aide s’élevant à 12 milliards de dollars du FMI.

Parmi ces réformes, figurent la dévaluation de la monnaie nationale et des coupes dans les subventions énergétiques. Concernant les carburants, la plupart des subventions accordées jusqu’ici par l’Etat pour limiter la hausse des prix à la pompe seront supprimées à partir du 15 juin prochain.

Pour le FMI, ces mesures « sont essentielles pour encourager une utilisation efficace de l’énergie » et pour favoriser « les dépenses hautement prioritaires dans les domaines de la santé et de l’éducation ».

Le président égyptien a été reçu mardi 9 avril à la Maison Blanche. Le président américain, Donald Trump, a déclaré que son homologie « fait du bon travail » et a noté aussi que l’Egypte et les Etats-Unis sont « de bons partenaires commerciaux ». .

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.