La justice canadienne juge légitime la vente de blindés à l’Arabie saoudite

La justice canadienne a estimé tout à fait légitime la vente de véhicules blindés à l’Arabie saoudite, désavouant ainsi le professeur de droit et ex-député bloquiste et péquiste, Daniel Turp, qui avait attaqué le gouvernement canadien suite à cette décision.

Ce jugement a été rendu jeudi par la Cour suprême du Canada qui n’a pas pour autant, les justifications de son verdict. Quoi qu’il en soit, ce jugement met fin aux attaques de Daniel Turp, étant donné qu’il a été prononcé par la plus haute juridiction du Canada.

Rappelons que Turp avait contesté la décision du gouvernement canadien de délivrer des licences d’exportation pour une transaction de 15 milliards de dollars en équipement militaire destiné au Royaume wahhabite.

De son avis, Ottawa n’a pas considéré les risques pour les civils au Yémen avant de prendre cette décision en faveur de l’Arabie saoudite, qui fait partie des pays présentant des bilans très préoccupants en matière de droits de l’Homme et qui s’investit actuellement dans un conflit armé au Yémen.

Dans les motifs du jugement rendu en juillet dernier, la Cour d’appel fédérale a défendu le fait que le chef de la diplomatie canadienne à l’époque, Stéphane Dion, a considéré «tous les facteurs pertinents» avant d’autoriser la livraison des véhicules blindés légers aux Saoudiens.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.