Le rapport Mueller sur l’ingérence russe publié aux Etats-Unis

Le rapport Mueller sur l’ingérence russe dans l’élection présidentielle américaine de 2016 a été rendu public jeudi aux Etats-Unis. Bien que le président américain, Donald Trump se soit estimé, dans la foulée, blanchi par cette publication, celle-ci mentionne pourtant que Trump a tenté de limoger le procureur spécial.

Il est à noter que ce rapport d’environ 400 pages a été expurgé de ses données confidentielles. Les informations restantes sont différemment interprétées suivant les tendances politiques.

A titre d’illustration, dans un tweet posté après la publication du rapport, le président américain a semblé vouloir refermer définitivement ce dossier en affirmant que : «comme je l’ai toujours dit : il n’y a pas de collusion, pas d’entrave» à la justice.

En réalité, le procureur Robert Mueller n’a pas conclu définitivement son rapport. Il s’est contenté de confirmer l’absence de preuves d’entente avec la Russie tout en indiquant ne pas être «en mesure» d’exonérer  Trump des soupçons d’entrave à la justice dont il fait l’objet.

Le rapport indique par ailleurs que le président américain s’est dit «foutu» à l’ouïe de la nomination d’un procureur spécial en mai 2017. Donald Trump a remercié le responsable du FBI James Comey, alors qu’il était chargé de l’enquête sur l’ingérence russe et multiplié des propos menaçants envers certains témoins, révèle le document.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.