Le chef du gouvernement italien appelle à la démission d’un ministre de La Ligue

Le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, a appelé jeudi à la démission d’Armando Siri, un secrétaire d’Etat de La Ligue (extrême droite) soupçonné de corruption et suscitant des tensions avec le Mouvement 5 Etoiles (M5S).

« J’inscrirai à l’ordre du jour du prochain conseil des ministres ma proposition de révoquer la nomination » d’Armando Siri, a déclaré le chef du gouvernement italien devant les médias. « Mais cela ne veut pas dire que je pense qu’Armando Siri soit coupable », a-t-il ajouté, demandant dans la foulée à La Ligue d’éviter « une réaction corporatiste » et au M5S, de ne pas « revendiquer une victoire politique ».

Proche du leader de La Ligue, Matteo Salvini, Armando Siri est secrétaire d’Etat rattaché au ministère des Infrastructures et des Transports. Il est soupçonné d’avoir touché 30 000 euros (33 000 dollars) ou d’avoir reçu une promesse de les empocher de la part d’un entrepreneur, Paolo Franco Arata, afin de faire adopter des amendements législatifs arrangeant le business de ce dernier dans l’énergie éolienne. En outre, la justice italienne soupçonne M. Arata d’être en relation d’affaires avec le Sicilien Vito Nicastri, dont le parquet de Palerme requiert la réclusion pour complicité mafieuse.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.