Côte d’Ivoire/Pont d’Abidjan : Plus de 9.900 ménages lésés sont compensés

Plus de 9.900 ménages sur 13.000 installés dans l’emprise du Projet du 4ème Pont d’Abidjan, reliant Yopougon (Ouest) au Plateau, le Centre des Affaires, ont signé leur certificat de compensation, a annoncé mardi devant la presse, le directeur général de l’Agence de gestion des routes (Ageroute), Pierre Dimba.

Selon l’Ageroute, sur 13.178 ménages installés dans l’emprise du Projet du 4ème Pont d’Abidjan, 9.922 (75%) ont signé leur certificat de compensation représentant 20,64 milliards Fcfa. Au nombre des ménages signataires, 7.216 ont fait l’objet d’autorisation de paiement dont 3.385 (47%) ont été payés.

Il reste notamment «un gap qui concerne surtout la partie de Yopougon et une partie de Boribana (sous quartier) où les personnes concernées ne sont pas sur la base de données, mais également des personnes recensées qu’aujourd’hui qu’on ne retrouve pas», a fait observer M. Dimba.

Un collectif affirmant représenter près de 400 familles et 2.000 personnes s’est dit samedi mécontent des indemnisations proposées en vue de la construction du quatrième pont d’Abidjan, qui entraînera la destruction partielle de leur quartier populaire, Boribana.

«Il y a à ce jour 404 familles impactées qui ne sont pas encore indemnisées», a affirmé lors d’une conférence de presse Sékou Touré, Président du collectif des propriétaires résidents de Boribana, assurant aussi que «les montants qu’on nous propose ne reflètent pas la valeur réelle de nos bâtiments».

Mécontents, des populations estimant n’avoir pas été prises en compte sur certains volets du processus de dédommagement, ont pris d’assaut ce mardi le siège de l’Ageroute.

Invité à des échanges, le directeur général de l’Ageroute, a rassuré ses hôtes, au cours de la conférence de presse, que les ménages affectés seront relogés temporairement avant d’être recasés pour ceux qui le souhaitent.

La construction du 4ème Pont d’Abidjan s’inscrit dans le Projet de transport urbain d’Abidjan (PTUA). La Banque africaine de développement (BAD) accompagne ce projet qui devrait permettre de rallier la commune populaire de Yopougon à celle du Plateau, le Centre des Affaires d’Abidjan, en 15 minutes.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.