La Chine finance des projets ferroviaires au Ghana

Le gouvernement du Ghana a annoncé avoir signé deux contrats distincts, d’un montant de 500 millions de dollars chacun, avec le gouvernement chinois, pour le financement de projets ferroviaires.

Le ministre ghanéen des Chemins de fer, Joe Ghartey a confié à la presse ghanéenne, que les contrats ont été signés il y a quelques jours en Chine, précisant que le financement permettra d’édifier des lignes ferroviaires Est et Ouest sur une distance de 930 km.

Rappelons que le gouvernement ghanéen compte, entre autres, sur le rail pour développer le pays. La réhabilitation des chemins de fer construits sous l’ère coloniale est une des priorités du président Nana Akufo-Addo, convaincu que le rail reste « un catalyseur pour la transformation sociale et économique ».

Les autorités estiment que le secteur ferroviaire a souffert, pendant de longues années, de négligence, en ne lui affectant pas des allocations budgétaires conséquentes. Elles espèrent ainsi trouver des financements nécessaires pour remettre en état ce qui a été légué par l’administration coloniale ou pour construire des nouvelles lignes ferroviaires.

Le Ghana a signé avec le Burkina, en décembre 2018, un accord portant sur le projet d’interconnectivité du chemin de fer Accra-Ouagadougou, de 1100 kilomètres. Les travaux devraient démarrer en octobre 2020.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.