Fin de trêve dans le guerre commerciale entre Pékin et Washington

La Chine a annoncé hier jeudi, l’augmentation à partir du 1er juin prochain, de ses droits de douane sur des produits américains représentant 60 milliards de dollars d’importations annuelles. Cette décision a été prise en représailles aux mesures américaines.

Le Bureau de la commission tarifaire du gouvernement chinois a annoncé que les tarifs douaniers seront relevés à 10%, 20%, voire jusqu’à 25% sur un ensemble de marchandises américaines déjà taxées. Le gouvernement chinois avait promis à plusieurs reprises ces derniers jours qu’il allait prendre des «mesures de représailles nécessaires».

Avant les mesures annoncées par Pékin, la quasi-totalité des marchandises américaines importées de la Chine était déjà surtaxée par Pékin, soit 110 milliards de dollars sur un total annuel de 120 milliards.

Un influent rédacteur en chef du quotidien Global Times, réputé proche du pouvoir à Pékin, a même fait savoir que la Chine pourrait également cesser d’acheter des produits agricoles américains et réduire ses commandes d’avions Boeing.

Vendredi, le président américain Donald Trump avait fait passer de 10 à 25% les droits de douane supplémentaires sur environ 5.700 produits représentant 200 milliards de dollars de biens chinois importés. Et une procédure d’augmentation des tarifs douaniers par les Etats-Unis sur la quasi-totalité des produits chinois devait par ailleurs être lancée hier lundi, pour achever de mettre la pression sur la Chine.

Donald Trump avait menacé la Chine de dégradation de la situation si elle ripostait aux nouveaux droits de douane américains. En ripostant, Pékin se veut ferme, mais montre en même sa disposition à laisser une chance aux deux pays de parvenir à un éventuel accord, ce que pourrait suggérer le choix de l’échéance du 1er juin comme date d’entrée en vigueur de ses mesures.

La Chine et les Etats-Unis ont en effet appelé à poursuivre leurs discussions malgré l’échec des négociations, présentées comme celles de la dernière chance, qui se sont achevées la semaine dernière à Washington.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.