La Suisse appuie l’inclusion financière au sein de l’UEMOA

La Suisse et l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ont signé ce lundi à Dakar une convention de financement visant l’amélioration de l’inclusion financière au sein de huit pays de l’Union.

Aux termes de cet accord, la Suisse va contribuer à hauteur de 3,9 milliards de francs CFA à titre d’appui à la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) dans sa stratégie d’inclusion financière pour la période 2019- 2023. Soit 64% au titre de la contribution de la Confédération suisse, du coût global de cette stratégie estimé à 5,5 milliards FCFA.

Le reliquat, soit 36%, est à la charge de la BCEAO, pour accompagner la mise en œuvre de cette Stratégie régionale d’inclusion financière dans l’UEMOA.

Cette stratégie réserve un volet aux agriculteurs, éleveurs, femmes et aux jeunes d’Afrique de l’ouest afin de leur permettre d’accéder à l’épargne, au crédit et aux assurances. A l’horizon 2023, 75% de la population de cette région de l’Afrique pourront avoir accès à des produits et des services financiers adaptés et à des coûts abordables.

« Cet appui financier marque l’engagement de la Suisse pour le développement économique rural en Afrique en permettant à plus de personnes d’accroître leurs actifs, d’atténuer les chocs causés par des situations d’urgence, des maladies ou des accidents, et de réaliser des investissements productifs » a déclaré Marion WeicheltKrupski, l’Ambassadeur de Suisse au Sénégal, lors de la cérémonie de signature.

Les activités prévues dans le cadre de ce partenariat portent sur l’élaboration et le déploiement du programme régional d’éducation financière à travers, entre autres, le développement d’outils innovants de promotion de l’éducation financière, la réalisation de campagnes de communication et d’information des populations cibles, notamment les femmes, les jeunes et les populations rurales, le développement et l’insertion de modules d’éducation financière aux programmes scolaires et universitaires.

Il est également prévu la réalisation, dans les huit pays de l’UEMOA, d’une étude de référence sur la demande et l’offre des services financiers, permettant aux Etats et à la BCEAO de disposer de données suffisantes, fiables et désagrégées, en vue de faciliter l’élaboration et la mise en œuvre de politiques favorables à l’inclusion financière.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.