La BAD octroie un prêt de 300 millions $ à la RCA

La Banque africaine de développement (BAD) mettra à la disposition de la République centrafricaine (RCA) un prêt de près de 300 millions de dollars devant servir à sa reconstruction, dans le cadre du programme national de développement prôné par le président Faustin Archange Touadéra.

Ce financement a été annoncé par le patron de la BAD, Akinwumi Dessina qui a effectué récemment un bref séjour à Bangui, où il a rencontré le chef de l’Etat au palais de la renaissance, en présence du Premier ministre Firmin Ngrébada.

La plus grande partie de ces fonds, soit 135 millions de dollars, servira à l’intégration régionale via la construction de la route Ouesso-Bangui-N’Djamena. Ouesso est une ville du nord de la République du Congo et N’Djamena la capitale tchadienne.

Le reste sera affecté au secteur privé (90 millions de dollars), à la réhabilitation de l’aéroport international de Bangui M’Poko (8,7 millions de dollars), à un appui budgétaire (20 millions de dollars), au secteur de l’énergie (18,7 millions de dollars) et à l’agriculture (10 millions de dollars).

Lors de son entretien avec le président centrafricain, Dessina a salué les performances économiques de la RCA qui a connu un taux de croissance de 4,2% en 2018 et a réitéré l’engagement de son institution à accompagner le pays dans son programme de développement.

La BAD a déjà injecté plus de 630 milliards de dollars en RCA depuis le début de la coopération bilatérale en 1972.

Le patron de la BAD a également félicité Touadéra pour son leadership qui a permis, entre autres, la signature, le 6 février dernier, de l’accord de paix de Khartoum avec les groupes armés qui sévissent dans le pays.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.