L’Algérie et l’Italie renouvellent leur contrat gazier

L’entreprise publique algérienne des hydrocarbures, Sonatrach, et le groupe italien ENI ont prolongé de dix années supplémentaires leur contrat de vente/achat de gaz naturel destiné au marché italien, paraphé pour la première fois en 1977.

L’accord a été signé jeudi à Alger au siège de Sonatrach, par le PDG de la compagnie algérienne, Rachid Hachichi, et par l’administrateur délégué de ENI, Claudio Descalzi.

« ENI et Sonatrach ont signé un accord de renouvellement du contrat de fourniture de l’Italie en gaz algérien, jusqu’en 2027, plus deux années optionnelles supplémentaires », a indiqué ENI dans un communiqué publié sur son site web, précisant que « l’accord signé aujourd’hui couvre près de 15% du gaz importé par l’Italie ».

Cité dans le texte, Descalzi « s’est dit heureux par le renouvellement du contrat d’approvisionnement en gaz et le niveau du partenariat stratégique avec Sonatrach, qui s’étend aux différents secteurs de l’exploration et de la production à la commercialisation et au transport du gaz, en passant par les énergies renouvelables ».

Le PDG de Sonatrach, exprimant sa satisfaction quant à la signature de l’accord, a souligné que, pour son entreprise, « le groupe énergétique italien ENI est un partenaire stratégique et très important », et il « pense que pour ENI, Sonatrach est un fournisseur fiable et crédible. Nous travaillions bien ensemble et nous devons continuer à travailler ensemble ».

« Nous sommes soulagés parce que le contrat de base devrait arriver à terme le 31 septembre 2019. Il s’agit d’une nouvelle vie pour ce contrat et nous continuons à fournir du gaz à l’Italie à travers ENI », a-t-il poursuivi.

Pour sa part, le vice-président des activités de commercialisation de Sonatrach, Ahmed El-Hachemi Mazighi, a estimé que « cet accord est d’une grande importance puisqu’il permettra à Sonatrach de consolider ses relations avec le partenaire ENI et également de maintenir sa position historique sur le marché italien de gaz ». D’après ce responsable, un total de 614,7 milliards m3 de gaz algérien a été livré à l’Italie, depuis 1983.

Un autre accord conclu à la même occasion, entre Sonatrach et ENI, concerne les nouvelles conditions pour la poursuite du partenariat relatif à l’exploitation du système de transport de gaz naturel à travers le gazoduc Algérie-Tunisie-Italie au-delà du 1er octobre 2019.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.