Arrestation à Malte des assassins d’un migrant ivoirien

Le chef du gouvernement maltais a annoncé samedi l’arrestation de deux militaires de son pays qui ont «abattu de sang-froid» un migrant ivoirien.

«J’aimerais remercier la police de Malte d’avoir résolu cet important cas du meurtre de sang-froid d’un migrant ivoirien», a écrit Joseph Muscat sur son compte Tweeter.

Début avril, Lassana Cissé, employé dans une usine, rentre de son travail, à pied comme chaque soir, accompagné de deux amis, eux aussi migrants économiques. Une voiture les dépasse, s’arrête à leur niveau et ouvre le feu, avant de prendre la fuite. Lassana Cissé, de nationalité ivoirienne, est mortellement touché.

Le journal Times de Malte, rapporte que les deux autres migrants, un guinéen de 27 ans et un Gambien de 28 ans ont été blessés dans cette attaque.

Le Premier ministre maltais a posté des photos de la victime et de la partie ensanglantée de la chaussée où il a été assassiné le 6 avril dernier.

Un mois après les faits, la police a retrouvé les présumés meurtriers : il s’agit de deux militaires maltais.

Selon le premier ministre, «les deux personnes arrêtées ne sont pas représentatives de l’éthique des forces armées maltaises, qui font un travail très important pour notre société».

L’un des auteurs de cet assassinat aurait avoué au journal qu’il a ciblé des migrants « parce qu’ils sont noirs ».

Le chef du gouvernement maltais a précisé qu’une enquête interne est en cours pour déterminer s’il s’agissait d’un cas de « voyous isolés ou de quelque chose de plus large ».

Les autorités cherchent également à faire la lumière sur d’autres violences commises dans la même zone, dans le sud de l’île de Malte. Plusieurs migrants ont été sévèrement battus ou renversés par des voitures ces dernières semaines.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.