L’emploi des jeunes renforce la coopération maroco-belge

«Appui au développement de l’entrepreneuriat des jeunes au Maroc», c’est le titre du projet qui a fait l’objet d’une convention signée, la semaine passée à Rabat, entre le Maroc et la Belgique.

Selon les termes de cette convention, la Belgique affectera 3 millions d’euros, sur une période de 4 ans, à la promotion de l’emploi et de l’auto-emploi des jeunes au Maroc.

Il s’agit d’un projet maroco-belge qui vise à encourager les jeunes à l’entrepreneuriat et à assurer une plus grande pérennité économique des entreprises créées. Pour sa phase pilote, le projet va être exécuté dans quatre régions, à savoir Beni Mellal-Khénifra, l’Oriental, Fès-Meknès et Draâ-Tafilalet.

Le Programme d’appui au développement de l’entrepreneuriat des jeunes, initié par l’Agence belge de développement (ENABEL), en collaboration avec le ministère marocain de l’emploi et de l’insertion professionnelle, s’inscrit parfaitement dans la lignée de la longue coopération bilatérale et cadre parfaitement avec les objectifs stratégiques visant, notamment, le renforcement des mécanismes d’intégration économique et la promotion de l’emploi des jeunes, a indiqué Mohamed Yatim, le ministre de l’emploi et de l’insertion professionnelle.

Ce projet favorisera l’emploi des jeunes, particulièrement dans le milieu rural et les impliquera davantage et les encouragera à s’autonomiser et développer leurs capacités entrepreneuriales, a dit, pour sa part, l’ambassadeur de la Belgique au Maroc, Marc Trenteseau.

«Ce projet, qui s’appuie sur deux stratégies marocaines en vigueur, à savoir la Stratégie nationale intégrée de la jeunesse et le Plan national de promotion de l’emploi 2017-2021, est basé sur un cadre solide développé de concert avec les parties prenantes», a-t-il fait savoir.

Le Programme d’appui au développement de l’entrepreneuriat des jeunes, impliquera les agences belges et marocaines, notamment l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (Anapec) et l’Agence de coopération belge, qui encadreront les jeunes afin d’établir un plan management et pérenniser les meilleurs résultats.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.