La production d’énergie renouvelable au Cameroun devrait passer à 25% d’ici 2030

Actuellement située à moins de 1%, le Cameroun compte porter sa capacité de production des énergies renouvelables à 25% à l’horizon 2030.

C’est l’objectif que s’est fixé le ministère camerounais de l’eau et de l’énergie, expliquant que cela devrait permettre d’apporter un rééquilibrage au mix énergétique dans le pays.

Dans les détails, les 25% d’énergies renouvelables seront répartis à hauteur de 11% de la petite hydroélectricité, 7% pour la biomasse, 6% pour l’énergie solaire photovoltaïque et 1% de l’énergie éolienne.

Cette annonce a été faite lors de la présentation des résultats d’une étude qui dénonce le faible recours aux énergies renouvelables au Cameroun. La sous-exploitation prive plus de 10 millions de personnes d’électricité dans le pays, relève l’étude qui fait noter qu’en augmentant cette capacité, le gouvernement camerounais pourrait apporter un équilibrage au mix énergétique national dominé par l’hydroélectricité à plus de 90%.

Il s’agit à terme, de sortir de la dépendance des grands projets hydroélectriques qui nécessitent la mobilisation d’importants moyens financiers, précise l’étude.

La même source souligne que pour atteindre les 25% en 2030, les autorités camerounaises ont lancé divers projets augmentant ainsi les investissements dans les énergies renouvelables.

«Le pays a lancé par exemple en 2017, un projet d’électrification de 1000 localités rurales par système photovoltaïque. Ce méga projet a déjà permis de couvrir 350 localités dans le pays », lit-on dans le document.

Dans un futur proche, Yaoundé prévoit le développement de 50 mini centrales solaires, et ceen dehors du projet d’électrification rurale. Aussi, rapporte-t-on qu’il a été répertorié 148 sites représentant un potentiel de 5KW à 500KW et 17 sites représentant un potentiel de 10 MW.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.