Près de 300 personnes condamnées en Egypte pour une tentative de putsch contre Al-Sissi

La justice égyptienne a condamné mercredi, 296 personnes à des peines de prison, parmi lesquelles certaines pour une tentative de pustch en 2014 contre le chef d’Etat Abdel Fattah al-Sissi, rapporte la presse internationale citant des sources sécuritaires.

Ces jugements ont été prononcés par un tribunal militaire. D’après ces sources, 32 personnes ont écopé d’une peine de prison à vie et les 264 autres, de peines allant de 3 à 15 ans de réclusion. Il n’y a eu que deux acquittements.

En 2014, le président égyptien avait effectué un déplacement en Arabie saoudite, en compagnie du prince héritier de l’époque, Mohammed ben Nayef, afin d’y accomplir l’omra (le petit pèlerinage). Les médias arabes avaient alors fait état d’un putsch le visant durant ce pèlerinage, qui avait été déjoué. Mais, ces informations avaient été démenties par la suite par la présidence égyptienne.

Le groupe de suspects accusé aurait constitué, en tout, 22 cellules terroristes, ont confié aux médias internationaux les mêmes sources sécuritaires sous couvert de l’anonymat, sans préciser la répartition des condamnations et les chefs d’accusation de chacun. Les suspects avaient été inculpés par le tribunal militaire en 2016.

D’autres prévenus ont été condamnés pour l’assassinat en 2015, de trois magistrats à Al-Arich, dans le nord du Sinaï. D’autres encore ont été condamnés pour avoir pris pour cibles des touristes et des éléments des forces de sécurité, ajoutent les mêmes sources.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.