Alassane Ouattara se prononce sur la convergence du franc CFA vers l’Eco

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a soutenu mardi à Paris, qu’aucune monnaie de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) n’est condamnée.

Il s’est exprimé ainsi, sur le perron de l’Elysée en répondant à une question relative à la convergence du Franc CFA vers l’Eco (nouvelle monnaie unique en préparation à la CEDEAO).

«Aucune monnaie n’est condamnée», car les «monnaies vivent aux rythmes des Etats», a déclaré Alassane Ouattara, farouche défenseur du franc CFA qui a assuré que «la Côte d’Ivoire est un pays qui se porte bien et le franc CFA se porte bien».

Selon lui, les critères de convergence du franc CFA vers l’Eco pour 2020 dépendent de la volonté de chaque Etat, assurant que pour le cas de son pays ces critères de convergence sont respectés, mais, «de nombreux pays ne les respectent pas». Il a souligné «qu’il faudrait que ces critères soient atteints par tous les pays avant d’y aller».

Pou Ouattara, les pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine(UEMOA), qui ont fait des efforts importants avec une bonne gestion, la maîtrise des déficits et de la dette, sont sans aucun doute prêts pour 2020.

Concernant la monnaie unique de la CEDEAO, le président ivoirien a réitéré l’engagement des Chefs d’Etat de la sous-région ouest-africaine d’œuvrer à sa mise place le plus tôt possible.

«Les chefs d’Etat de la CEDEAO ont décidé qu’ensemble à 15, nous allons mettre en place une nouvelle monnaie qui s’appelle l’Eco» et  « nous allons continuer d’y travailler. Nous espérons que cela pourrait se faire le plus tôt possible», a déclaré le président Ouattara, à l’issue d’un entretien avec son homologue français, Emmanuel Macron.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.