Libye : un attentat à la voiture piégée à Benghazi fait au moins quatre morts

Un attentat à la voiture piégée a été commis hier jeudi dans un cimetière de Benghazi, dans l’est de la Libye, faisant au moins quatre morts, dont deux civils, et près de 33 blessés, selon une source hospitalière libyenne.

L’attentat a été commis au cours des obsèques du général Khalifa al-Mesmari, un ancien responsable des forces spéciales sous le régime de Mouammar Kadhafi. Il semble qu’il avait pour cible les militaires et les officiers qui assistaient aux funérailles.

Lors d’une conférence de presse, le porte-parole du maréchal Haftar, le général Ahmad al-Mesmari, qui participait également aux funérailles, a , a qualifié cet acte d’«attentat terroriste» et confirmé le bilan de quatre morts, dont deux membres des forces spéciales.

L’attentat d’hier, qui n’a pas encore été revendiqué, est le premier depuis plus d’un an dans le fief des forces du maréchal Khalifa Haftar, le dernier remontant en mai 2018 avec un bilan de 7 morts.

Après avoir conquis Benghazi en 2017, après trois ans de combats meurtriers, le maréchal Haftar a envoyé ses forces début 2019 à la conquête du sud du pays, pour le «purger, selon lui, des groupes terroristes et des criminels», avant de lancer début avril une offensive pour prendre le contrôle de la capitale libyenne, Tripoli, où siège le gouvernement d’union nationale libyen (GNA), reconnu par l’ONU.

Selon le dernier bilan révélé mardi par l’Organisation Mondiale de la Santé, les combats aux portes de la capitale libyenne ont fait 1.048 morts, dont 106 civils, et 5.558 blessés, dont 289 civils.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.